Accueil > SOUDEUR TIG

SOUDEUR TIG

APPRENEZ UN MÉTIER FORT D’ EMPLOYABILITÉ

FORMATION EN PRESENTIEL
ATELIER EQUIPE DE 350 M2
FORMATEURS EXPÉRIMENTES
FORMATION 80 % PRATIQUE
FINANCEMENT FORMATION
FINANCEMENT:
AFPR / AIF / POEC / POEI

La soudure TIG est une soudure de qualité, avec la possibilité de souder les faibles épaisseurs, un arc stable. Elle nécessite une dextérité particulière du soudeur.

Le soudeur peut intervenir en usine ou sur un chantier, travailler seul ou collaborer avec d’autre corps de métier: un chaudronnier, un tuyauteur ou un mécanicien. Les équipements de protection ( une combinaison et un masque), lui permettent d’ assembler par fusion des pièces de métal réalisées par d’autres.

Le soudeur peut être spécialisé par type d’installation (tuyauteries, réservoirs, etc.), type d’assemblage (bout à bout, recouvrement, angle intérieur, etc.), secteur d’activité (nucléaire, plate-forme pétrolière, fabricant de chauffe-eau, aéronautique, agroalimentaire, marine, etc.), procédé (arc, semi-auto, etc.), métal (aciers au carbone, aluminium, aciers inoxydables, etc.), position de soudage (montante, descendante, à plat, etc.), et type de pièces (tubes, tôle, cornières, etc.).

Quelles sont les PRINCIPALES ACTIVITÉS ?

La première mission du soudeur est d’étudier le plan de construction du produit à réaliser afin de déterminer les conditions de l’assemblage (température, pression, efforts mécaniques, etc. ; métaux constitutifs, etc.). Puis il est chargé de :

  • La préparation, dégraissage et décapage des pièces à souder.
  • Du choix de la technique de soudure indiquée par les documents techniques.
  • Du réglage des paramètres de soudage.
  • Du nettoyage, contrôle et polissage de la soudure.
  • Des opérations de reprise ou de finition.
  • De la rédaction des documents de suivi

Quelles COMPÉTENCES ET QUALITÉS faut il avoir ?

  • Une bonne connaissance des métaux (aluminium, acier, cuivre, etc.).
  • La maîtrise de la lecture de plans et des documents techniques.
  • Le maniement d’appareils de métrologie, de gabarit, chalumeau, scie électrique, ponceuse, cellules robotisées de soudage à l’arc, machines à souder par faisceau d’électrons, etc.
  • L’utilisation de techniques de découpe thermique, de mécanique générale et de métallurgie.

Quelles PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION ?

Le soudeur peut se spécialiser dans une industrie particulière (nucléaire, aéronautique, pétrole, etc.), devenir chef d’équipe ou chef d’atelier.

Durée et organisation de la formation :

Durée : à partir de 210 H jusqu’à 400 h en présentiel, situé 3 bis rue des Lamineurs 44570 Trignac.

Période : Entrée / sortie

Durée hebdomadaire 35 h : de 8h30 à 12h30 et de 13h15 à 17h00 du lundi au jeudi.

                                               De 8h30 à 12h30 le vendredi

Les jours fériés seront chômés.

Tarif de la formation :

Sur devis , finançable en POEC, AFPR, AIF

Participants / Pré- requis :

  • Savoir lire, écrire et compter,
  • Avoir exercé une activité manuelle, de préférence dans une entreprise industrielle
  • Avoir une dextérité manuelle correcte
  • Savoir travailler en équipe
  • Avoir des bases en lecture de plan
  • Entretien d’évaluation motivationnelle du candidat en pré admission

Objectifs pédagogiques

Maîtriser les techniques indispensables à l’exercice du métier et acquérir des compétences clés :

  • Etre capable de préparer son poste de travail et les équipements nécessaires à la réalisation des soudures
  • Etre capable de régler le poste de soudure, en respectant les différents DMOS
  • Etre capable de maîtriser la technologie et la pratique des procédés de soudage 111 ET 141
  • Etre capable d’exécuter des assemblages selon le procédé choisi, dans la configuration et les positions de soudage définies (bout à bout sur tôles et multi passes) selon la norme NF EN ISO 9606-1
  • Etre capable de maîtriser l’incidence des paramètres du soudage 141 et 111,
  • Etre capable de connaître les causes et remèdes des défauts types rencontrés en soudage,
  • Etre capable de contrôler la qualité des soudures exécutées,
  • Etre capable de gérer son bain de fusion pour obtenir une soudure de qualité,
  • Etre capable d’effectuer l’entretien 1er niveau du poste de travail,
  • Etre capable de respecter les conditions de sécurité et s’y conformer,
  • Etre capable de ranger son environnement de travail et maintenir en état son matériel

Validation de la formation : reconnaissance convention collective de la métallurgie

 Qualifications de soudeur : procédés 141 et 141/111